spacer.gif (63 bytes)
Marie DE LAVOUR
23 décembre 1825 - 8 février 1907
Décédé(e) à l'âge 81 ans 1 mois 16 jours

Mon Image

En savoir plus

P?re Marie Antoine de Lavour
(L?on Clergue)

le Saint de Toulouse, Capucin

n? ? Lavaur le 23 D?cembre 1825.

D?c?d? le vendredi 8 f?vrier 1907, ? 5 heures du matin que la petite cloche du couvent de la C?te Pav?e se mit ? tinter.
"Un tintement lent, triste comme une petite pluie d'automne..."
Ses obs?ques furent triomphales et sa tombe a toujours ?t? entour?e de v?n?ration. Sa cause de b?atification a ?t? introduite ? Rome, le 12 ao?t 1949

D'une famille tr?s chr?tienne, tout enfant il n'a qu'un d?sir : ?tre pr?tre. Il suit sa vocation et entre au Petit S?minaire de l'Esquile ? Toulouse ? 11 ans, et poursuit sa formation th?ologique au Grand S?minaire. Excellent ?l?ve, d?j? ap?tre z?l?, il fonde plusieurs associations et confr?ries, du Saint-Sacrement, des H?pitaux, des prisons, des petits m?tiers de la rue. Il est ordonn? pr?tre le 21 Septembre 1850 et aussit?t nomm? vicaire ? Saint-Gaudens. Sa pi?t?, son d?vouement, son amour des plus pauvres marquent un minist?re qui fait ?poque.

C'est ? Saint-Gaudens qu'il entend l'appel de Saint-Fran?ois. Il rev?t l'habit de l'Ordre des Fr?res Mineurs Capucins au noviciat de Marseille le 13 Juin 1855, et l'ann?e suivante prononce ses voeux solennels. Presqu'aussit?t, les Sup?rieurs lui confient le minist?re de la pr?dication.

Il est envoy? ? Toulouse d?s 1857 pour fonder le couvent de la C?te Pav?e, qui sera sa seule r?sidence durant les cinquante ans que dure son apostolat.

Il pr?che de nombreuses missions, on le nomme "l'Ap?tre du Midi". Ses pr?dications puissantes produisent des fruits extraordinaires, attirent les foules dans les ?glises et ? la pratique des sacrements. Il re?oit de Dieu la gr?ce de convertir les p?cheurs les plus inv?t?r?s.

Il sera surtout le grand ouvrier de Notre-Dame de Lourdes en sa qualit? de confesseur qui lit dans les ?mes et ram?ne la paix dans les coeurs, par le grand nombre de p?lerinages qu'il y conduit, et par les c?r?monies populaires qui s'y d?roulent encore et dont il est l'initiateur.

Aucun genre de minist?re, par la parole et une multitude d'?crits, ne lui est ?tranger : l'apostolat des enfants et des plus pauvres pour lesquels il propage l'oeuvre du "Pain de Saint Antoine de Padoue", l'?veil des vocations religieuses, son combat contre le mal sous toutes ses formes, la d?fense des droits de l'Eglise et du Chr?tien, la gloire de Dieu et la d?votion ? l'Immacul?e Conception...
Par sa vie tout enti?re, qui est un chant d'amour ? Dieu et ? Marie.

Sa vie...un sentiment fort de la pr?sence de Dieu m?me au milieu des plus dures ?preuves et des pers?cutions, un amour d?vorant pour ceux qui souffrent, la dure p?nitence qu'il impose ? son corps, et un mod?le de vie religieuse.

Le P?re Marie-Antoine meurt en odeur de saintet? le 8 F?vrier 1907 dans ce couvent de la C?te-Pav?e qu'il a d?fendu jusqu'au bout du s?questre. Cinquante mille personnes assistent ? ses obs?ques jusqu'au cimeti?re de Terre-Cabade, ? Toulouse.
Le 14 Novembre 1935 ont lieu l'exhumation et la reconnaissance de son corps, transf?r? dans la chapelle du couvent, tenue actuellement par l'Ordre des Carmes D?chaux.
Lien avec "l'Ordre des Carmes D?chaux" de Toulouse.
C'est l? que les fid?les continuent ? le prier; ils obtiennent par son intercession de nombreuses gr?ces, des gu?risons et de grandes faveurs.

Les diff?rents proc?s en vue de sa b?atification ont ?t? remis ? Rome en 1932, le d?cret sur ces ?crits a ?t? publi? en 1945, sa cause reprise en 1967. Selon un mot de Mgr Sali?ge qui s'est vivement int?ress? au succ?s de la cause, "le P?re Marie-Antoine a gagn? de son vivant tant de victoires qu'il saura se jouer des obstacles"

 
Mentions legales | CGU
https://www.cimetiere-virtuel.fr ©2003-2024