spacer.gif (63 bytes)
Daniel EMILFORK
7 avril 1924 - 17 octobre 2006
Décédé(e) à l'âge 82 ans 6 mois 10 jours

Mon Image

En savoir plus

N? le 7 Avril 1924 ? San Felipe, Chili

D?c?d? le mardi 17 Octobre 2006 ? l??ge de 82 ans ? Paris

Com?dien fran?ais d'origine ukrainienne

Son visage hors norme l'a conduit ? jouer principalement des r?les de m?chant au cin?ma parall?lement ? une carri?re th??trale tr?s vari?e.

Membre de la compagnie Balachova, on a pu le voir dans des pi?ces de Lorca, Shakespeare, Tchekhov ou Dosto?evski.

? la radio, il a par ailleurs particip?, tant comme lecteur que comme acteur dans des dramatiques, ? de nombreuses ?missions diffus?es sur France Culture.

Son phras? caract?ristique ? ce qu'il appelait son accent moldo-valaque ? y faisait merveille, donnant ? toutes ses interventions une touche d'?tranget?.

Issu d'une famille juive originaire d'Odessa (Ukraine) ville qu'ils avaient fui ? cause d'un pogrom, Daniel Emilfork, n? Daniel Zapognikof, gagne la France dans les ann?es 50.

Form? ? la com?die par Roger Blin et Tania Balachova, l'acteur impose d'embl?e son physique inqui?tant que renforce encore un accent venu de l'Est auquel il se pla?t ? donner les inflexions les plus lugubres.

Au th??tre, il fait sensation dans le r?pertoire classique, jouant notamment Shakespeare, Lorca ou Tchekov dans le cadre de la compagnie Balachova.
Remarqu? par Marc All?gret, Emilfork d?bute au cin?ma dans Futures Vedettes (1955), avec Jean Marais et Brigitte Bardot.

D?s lors, l'acteur va s'imposer comme l'un des seconds r?les incontournables du cin?ma fran?ais.

Drame historique (Notre-Dame-de-Paris, Le Triomphe de Michel Strogoff), espionnage (OSS 117 se d?cha?ne), film noir (Les Espions) ou horreur (Midi minuit), Emilfork explore tous les genres et tous les supports, composant de savoureux personnes pour le grand comme pour le petit ?cran.

Mais quelque soit le r?le, il cr?e l'effroi ou sugg?re le malaise et l'ambigu?t? avec un sens aigu de la nuance.

" Gueule " du cin?ma hexagonal, le com?dien ne n?glige pour autant l'international, et joue sous la direction de Clive Donner (Quoi de neuf, Pussycat ?), Peter Ustinov (Lady L.), George Cukor (Voyages avec ma tante) et surtout Federico Fellini (Casanova)

Actif sur les plateaux de cin?ma, l'acteur l'est aussi sur les planches, participant aux mises en sc?ne de Patrice Ch?reau et Claude R?gy.
En 1986, il marque les esprits dans Marat-Sade de Peter Weiss.

Quelque peu ignor? par la nouvelle g?n?ration des cin?astes fran?ais, Daniel Emilfork conna?t un retour gr?ce avec Jean-Pierre Jeunet et Marc Caro, qui lui confie le r?le du scientifique voleur de r?ves d'enfants dans La Cit? des Enfants Perdus.

Cr?ne chauve, visage ?maci?, oeil per?ant, Daniel Emilfork occupe une place de choix dans la galerie des "gueules" du cin?ma fran?ais.

Incin?r? au P?re Lachaise

 
Mentions legales | CGU
https://www.cimetiere-virtuel.fr ©2003-2024